Conseils à suivre en cas de perte du permis de conduire

La perte du permis de conduire peut vous causer quelques désagréments. En effet, ce document fait office de pièce d’identité et vous aide dans certaines démarches administratives, notamment dans le cas où vous avez perdu votre carte d’identité. Cependant, il n’y a pas lieu de paniquer en cas de perte de votre permis de conduire. Si vous ne savez pas comment procéder, lisez l’article qui suit.

Passez tout en revue

Avant d’entreprendre les démarches nécessaires, essayez de vous rappeler où vous l’avez égaré. Prenez un moment pour réfléchir à tout ce que vous avez fait auparavant. Pensez aux endroits où vous vous étiez rendu et que vous en avez fait usage. En effet, vous pouvez l’avoir oublié sur un comptoir, une chaise… Si, après toutes vos recherches, votre permis de conduire reste toujours introuvable, passez à l’étape suivante.

Prenez les précautions nécessaires

Après la certitude d’avoir perdu votre permis de conduire, vous devez en faire part aux autorités compétentes. Actuellement, on n’est pas l’abri des vols d’identité qui constituent un fléau. En effet, une personne malveillante peut s’approprier votre identité et prendre de l’argent à votre insu. En outre, vous pouvez vous trouver dans des situations embarrassantes. Pour cela, vous devez faire une opposition à toute utilisation éventuelle de votre permis de conduire et effectuer une déclaration de perte. Pour cela, rendez-vous dans un commissariat de police ou une entité du même type afin de remplir un formulaire. Par la suite, le policier vous donnera un récépissé. Ce dernier vous permettra de conduire votre voiture sur le territoire français pendant 2 mois. Durant cette période, vous aurez le temps de vous procurer un permis neuf.

Demandez un duplicata

Durant la période de deux mois, l’intéressé est tenu d’effectuer une demande de duplicata auprès de la préfecture ou sous-préfecture de son lieu de résidence. Comme justificatifs, il devra présenter une pièce d’identité ainsi que le récépissé de déclaration de perte.

Par ailleurs, sachez que vous aurez à vous acquitter de frais lorsque vous faites une demande de duplicata de permis de conduire. En général, le montant correspondant n’excède pas les 25 €. Cependant, vous devez toujours vous renseigner, car il existe des régions qui mettent en place d’autres taxes supplémentaires. Elles s’appliquent aux régions telles que la Corse, le Limousin, le Poitou-Charentes, La Réunion, la Guyane et la Martinique.

Voyez les options disponibles

En général, la déclaration de perte de votre permis de conduire se fait en même temps que la demande d’un nouveau. Vous avez deux options pour le faire : en ligne ou en personne.

Se rendre en personne à la préfecture

Si vous souhaitez effectuer les démarches vous-même, il est important de faire une réservation le plus tôt possible et vous rendre sur place. Il se pourrait que vous attendiez de longues heures avant que le responsable puisse vous recevoir et s’occuper de votre dossier. Vous pouvez y passer une journée entière. Donc, si vous travaillez, il est recommandé de prendre un jour de congé.

En général, vous aurez à fournir les pièces suivantes :

– le récépissé de déclaration de perte avec photocopie;
– un justificatif d’identité;
– les formulaires cerfa correspondant avec signature;
– 2 photos d’identité récentes;
– un justificatif de domicile;
– le montant de la taxe régionale si celle-ci est applicable.

Effectuer une demande en ligne

Pour une demande de nouveau permis de conduire en ligne, les démarches sont plus aisées. En effet, vous n’aurez qu’à vous rendre sur un site dédié et suivre toutes les instructions. Cette option est assez avantageuse, car vous éviterez les longues files d’attente. De plus, le service est toujours disponible : tous les jours et à toute heure. En outre, vous avez la possibilité de consulter toutes les informations afférentes sur le site lui-même sans que vous ayez à vous déplacer.

Si vous ne savez pas comment procéder, voici quelques directives :

– Connectez-vous à votre compte ANTS et rendez-vous sur votre espace en saisissant votre login et mot de passe;
– Faites votre demande en précisant le motif;
– Remplissez le formulaire de déclaration de perte;
– Validez les informations et envoyez.

En cas de demande de pièces justificatives, veillez à ce que celles-ci soient complètes et figurent sur le champ correspondant. En cas d’erreur, vous serez obligé de tout recommencer, et cela aura un impact sur la date d’obtention de votre nouveau permis de conduire. Une fois que vous avez envoyé votre demande, vous n’aurez qu’à attendre la réponse qui vous sera envoyée par lettre recommandée.

Évaluez vos possibilités en cas de perte de permis à l’étranger

Il se peut que vous perdiez votre permis hors de l’État français. La procédure varie en fonction du fait que vous êtes seulement de passage ou que vous y résidiez.

Si vous vivez dans le pays et que celui-ci fait partie de l’UE, vous devez vous rendre auprès des autorités compétentes et suivre les étapes et les démarches liées à la perte de votre permis de conduire. Pour un pays qui n’appartient pas à l’UE, les formalités sont différentes. En effet, si vous êtes résident depuis moins de 18 mois, effectuez une déclaration de perte auprès des autorités locales avant de présenter et faire viser le récépissé par le consulat de France qui se trouve dans le pays. Pour les résidents permanents, vous n’avez plus besoin de demander un duplicata de votre permis de conduire français. Vous devrez entreprendre les démarches relatives à l’obtention d’un permis de conduire local.

Si vous êtes de passage dans le pays, effectuez une déclaration de perte auprès du commissariat de police local. Contactez et rendez-vous au consulat de France afin d’obtenir le récépissé de perte. De ce fait, vous aurez la possibilité de conduire en toute légalité durant le reste de votre séjour. Ce document n’est toutefois valable que durant 2 mois. Et sachez aussi que vous n’aurez pas la possibilité de conduire une voiture de location. En effet, les prestataires exigent souvent des documents et des papiers officiels. Vous vous occuperez donc du renouvellement de votre permis lors de votre retour en France.

Pour plus d’informations, le gouvernement français a mis en place un page où vous pourrez vous repérer sur les démarches et les documents nécessaires en cas de perte de votre permis de conduire. Sur cette page, vous retrouverez les réponses à toutes vos questions et vous serez guidé.

Privilégiez des interlocuteurs de confiance

Pour effectuer les démarches relatives à l’obtention du permis, vous devez vous adresser à un interlocuteur de confiance. Ce critère n’est pas à négliger, car actuellement, les services qui délivrent les permis de conduire sont soumis au PPNG (Plan Préfecture Nouvelle Génération). Dorénavant, une demande de nouveau permis à la suite d’une perte se fait par le biais du site de l’ANTS ou Agence Nationale des Titres Sécurisés. Cette agence est la plus recommandée, car elle est directement rattachée au ministère de l’Intérieur. Cette agence gouvernementale se charge de toutes les démarches dématérialisées liées à l’obtention d’un permis de conduire ou d’autres documents officiels (carte grise, passeport…).

Si vous avez du mal à appréhender les services en ligne, vous pouvez contacter les conseillers de l’ANTS. Ils se feront un plaisir de vous aider et de vous conseiller. Vous pouvez également bénéficier d’un service d’assistance si vous avez des difficultés.Sachez que vous avez différentes manières de joindre l’ANTS : par téléphone, par courriel, sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter). Vous avez également la possibilité de vous servir de la plateforme de l’agence pour poser des questions. Et si vous sollicitez les services d’un expert de l’ANTS, vous devez prévoir un budget correspondant aux frais.

À part l’ANTS, il existe des sites privés qui ont reçu l’aval de l’État et du ministère de l’Intérieur pour prendre en charge les mêmes services proposés par l’ANTS. Pour qu’ils puissent exercer leurs activités en toute légalité, ces organismes mandatés doivent être titulaires d’un numéro d’Habilitation préfectorale ainsi qu’un numéro d’Agrément du trésor public. Donc, si vous vous servez de sites tiers, vérifiez si ces informations sont mentionnées sur la plateforme. Vous avez également la possibilité de consulter les sites des diverses instances qui ont les autorisations d’exercer leurs fonctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *